Videos. mort d'antoinette fouque, cofondatrice du mlf - la parisienne

Arts de la table
VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne

Antoinette Fouque (leparisien.fr/laparisienne/actu-people/personnalites/videos-mort-d-antoinette-fouque-cofondatrice-du-mlf-21-02-2014-3613201.php) a été à bonne école car son père est un militant communiste. De sa jeunesse passée dans un quartier populaire, elle gardera jusqu'à sa mort un solide ancrage à gauche. Antoinette Fouque perçoit les soucis qu’une femme rencontre lorsqu’elle doit assumer ses fonctions de mère et de femme tout en exerçant une profession en parallèle quand elle devient maman en 1964.

L'AFD lancée par Antoinette Fouque est plus que jamais active et soutient la gauche, relais du combat des femmes.. La notion d'égalité est un thème central du mouvement. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie se bat dans le but de réfréner la montée des extrémismes identitairesparce que les droits des femmes sont toujours en danger à l'heure actuelle. Au sein de la commission des droits de la femme au parlement européen, Antoinette Fouque occupe le siège de vice-présidente.

Antoinette Fouque, une militante de tous les combats

Pour Antoinette Fouque, l'épouse du soldat inconnu est plus inconnue que lui. C'est la phrase écrite sur une banderole qu'elle brandit durant une manifestation du MLF à Paris. Chevalier des Arts et lettres et Commandeur de la Légion d'honneur, cette militante de toujours meurt au début de l'année 2014. Antoinette Fouque prend la défense de femmes en luttes telles que la Catalane Eva Forest, la Kurde Leyla Zana et la Birmane Aung San Suu Kyi.

Le Mouvement de libération des femmes fut lancé pour parer une récupération politique. Avec l'aide de différentes militantes, la jeune femme lance le MLF, Mouvement de libération des femmes). A son retour du pays de l'Oncle Sam, en 1989, Antoinette Fouque crée une autre organisation l'Alliance des femmes pour la démocratie. A la fin des années soixante-dix, Antoinette Fouque et d'autres activistes font le choix d'enregistrer le Mouvement de libération des femmes comme une association.

Antoinette Fouque fait la connaissance du psychanalyste Jacques Lacan dans les années 60. La jeune femme a travaillé dans l'enseignement après avoir décroché son diplôme Lettres. Dès le début de la décennie 1970, Antoinette Fouque prend part à une UV clandestine sur la sexualité féminine avec la philosophe Luce Irigaray.

Antoinette Fouque, théoricienne et écrivaine

La lutte d’Antoinette Fouque ne répond pas aux tentations de l'activisme féminin excessif, elle revendique son attachement à la place de mère. Evidemment, l'auteure a écrit dans plusieurs livres collectifs tels que "Mémoire de femme 1974-2004" ou "Portraits choisis". Antoinette Fouque se démarque de la philosophe Simone de Beauvoir et ce que cette dernière avance dans "Le deuxième sexe".